Vitrines & Tendances http://www.vitrines-tendances.com LE BLOG DE CHASSEURS D'INFLUENCES Tue, 13 Sep 2016 09:24:20 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.1.4 VIDEO : La formation « Vitrines » de la CCI de Lyon http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/la-formation-vitrines-animee-par-nelly-sitbon-a-la-cci-de-lyon/ http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/la-formation-vitrines-animee-par-nelly-sitbon-a-la-cci-de-lyon/#respond Mon, 27 Jun 2016 14:32:57 +0000 http://www.vitrines-tendances.com/?p=3952 Nelly Sitbon formatrice "Vitrines"

]]>

]]>
http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/la-formation-vitrines-animee-par-nelly-sitbon-a-la-cci-de-lyon/feed/ 0
SAVE THE DATE : « Téléphones importables et machines à rêver » de Lionel Stocard http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/save-the-date-telephones-importables-et-machines-a-rever-de-lionel-stocard/ http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/save-the-date-telephones-importables-et-machines-a-rever-de-lionel-stocard/#respond Fri, 27 Jun 2014 14:20:50 +0000 http://www.vitrines-tendances.com/?p=3941 flyer expo "Téléphones importables et machine à rêver"

Chasseurs d’influences présente : Téléphones importables et machines à rêver de Lionel Stocard Alors que nous n’avons jamais eu autant de moyens de communication, qu’en est-il de nos capacités de rentrer en contact avec l’autre ? Alors que nous nous enfonçons dans l’ère de la dématérialisation, nous prenons plaisir à la surconsommation. Ces paradoxes questionnent nos désirs […]]]>
flyer expo "Téléphones importables et machine à rêver"

Chasseurs d’influences présente :
Téléphones importables et machines à rêver de Lionel Stocard

Alors que nous n’avons jamais eu autant de moyens de communication, qu’en est-il de nos capacités de rentrer en contact avec l’autre ? Alors que nous nous enfonçons dans l’ère de la dématérialisation, nous prenons plaisir à la surconsommation. Ces paradoxes questionnent nos désirs et nos projections.

Génération en recherche d’expériences, d’émotions ou de sensations, pourquoi aller chercher chez l’autre ce que nous pourrions trouver en nous-mêmes ? Avec ses Téléphones importables, Lionel Stocard, réinterroge la forme et l’usage, mais c’est avec ses machines à rêver, qu’il déconstruit le temps et l’espace pour nous transporter, en apesanteur, au plus profond de nous-même.

A l’occasion de l’exposition de la collection des Téléphones importables de Lionel stocard, dans les vitrines de l’agence, Chasseurs d’influences a l’extrême privilège de mettre en place une Chambre expérimentale des rêves au sein de l’agence et vous invite à vivre une expérience unique.

Lionel Stocard dans son atelier.

Lionel Stocard dans son atelier.

Lionel Stocard en train d'installer ses oeuvres dans les vitrines de Chasseurs d'influences

Lionel Stocard en train d’installer ses oeuvres dans les vitrines de Chasseurs d’influences.

La machine à rêver est en marche chez Chasseurs d'influences.

La machine à rêver est en marche chez Chasseurs d’influences.

 

Visible chez Chasseurs d’influences du 26 juin au 30 août 2014 
21 rue terme – 69001 Lyon  –  Tél. 04 78 30 67 74
www.chasseursdinfluences.com
Retrouvez l’évènement sur facebook

www.stocard.com

]]>
http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/save-the-date-telephones-importables-et-machines-a-rever-de-lionel-stocard/feed/ 0
Les incroyables pop-up d’Antoine Boivin http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/les-incroyables-pop-up-dantoine-boivin/ http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/les-incroyables-pop-up-dantoine-boivin/#respond Wed, 02 Oct 2013 10:33:16 +0000 http://www.vitrines-tendances.com/?p=3915 antoine-boivin

Dans une société de surconsommation dominée par l’image, où l’on passe de la dématérialisation à la sophistication, comment ne pas s’arrêter sur l’œuvre décalée d’Antoine Boivin ?  Avec son théâtre de livres animés et ses décors extraordinaires de papiers mâchés, il questionne, à sa façon, les rouages de notre système, et interroge, en rimes et alexandrins, […]]]>
Dans une société de surconsommation dominée par l’image, où l’on passe de la dématérialisation à la sophistication, comment ne pas s’arrêter sur l’œuvre décalée d’Antoine Boivin ?  Avec son théâtre de livres animés et ses décors extraordinaires de papiers mâchés, il questionne, à sa façon, les rouages de notre système, et interroge, en rimes et alexandrins, la nature humaine au rythme des pages de ses pop-up de papier.

antoine-boivin

Antoine Boivin

AU COMMENCEMENT……
Antoine Boivin en a connu des aventures. Déjà, il a commencé, très tôt à côtoyer la mort.
A 8 ans , suite à une tumeur au cerveau, il perd un œil , voyant en deux dimensions,
il a ressenti le besoin vital de créer des « trucs en reliefs », et c’est le début de son art !

Antoine Boivin est auteur et raconteur d’histoires fantastiques  et décalées  qui questionnent le système et la nature humaine, « j’entretiens des relations de politesse avec la société actuelle. On est pas du même monde !  Nous vivons dans des surenchères, on n’a pas besoin d’autant de choses ! J’aimerai que la vie roule très lentement, je la voudrai plus saine, j’aimerai pêcher et faire pousser des carottes. ».
Avec un cursus artistique « proche du zéro »  (3 en dessin au bac), il a vite réalisé qu’il ne pourrait que compter sur lui-même : « j’ai bien compris que je ne pourrai attendre aucune assistance de personne, ce qui m’a permis de faire plein de choses dans une totale liberté ».
Antoine est autodidacte et son art, sa vison, n’ont « pas été formatés par une école ».
Pourtant, il a choisi math sup, a été ingénieur, a passé son CAPES, et est aujourd’hui prof de mathématiques au collège. « Les math sont cent fois plus démocratiques que les lettres ».

domicile-antoine-boivin

Antoine Boivin à son domicile

DES INSPIRATIONS…
Antoine Boivin préfère les choses simples et sincères aux sophistications : « les intellos m’énervent ! Autant j’aime l’art africain, l’art mexicain, que je bloque sur l’art contemporain. Je ne suis pas un intello, les critiques littéraires me font chier et les critiques artistiques aussi ! Les professeurs m’exaspèrent, ils ont un modèle de pensée très standardisé. Ils imposent un prêt à penser, comme le prêt à porter. »

Ses inspirations, ses références ? Antoine va les chercher chez Balzac, Molière, Proust ou Céline dont il admire l’écriture, dans la forme plus que dans le fond « c’est la façon de raconter qui est importante. Le style, c’est primordial. »
Et quel style !

creation-papier-antoine-boivin

Une des création en papier mâché d’Antoine Boivin

UNE MÉTHODE…
Antoine est une « bande organisée » à lui tout seul :
– écrivain (il écrit ses histoires) – scénariste (il les découpe en séances) – dessinateur (il dessine ses décors) – scénographe (il crée et met en scène ses décors) – ingénieur du son (un magnéto) –  ingénieur lumière (4 spots) –  costumier (il recycle son costume de mariage) –  humoriste (ses histoires sont très drôles) – comédien et interprète (un one man show) – publiciste (il fait toute sa com.) – transporteur (une logistique à chaque représentations).

Alors comment naissent ses œuvres ?
Tout d’abord, il faut écrire l’histoire (Antoine écrit en rimes et en alexandrins), puis en faire un scénario pour la découper en ce qui va devenir les pages de ses incroyables pop-up,  dessiner un story-board de son livre avec pages et tirettes, dessiner les planches et construire tout le mécanisme qui rendra le livre vivant et extraordinaire.
Autant dire que la fabrication d’un livre prend beaucoup de temps : deux ans pour une histoire de 30 pages comme  « ça butte à Chaumont » (45 minutes de représentation), et six mois pour une fable (7 pages, 5 minutes de représentation).

atelier-antoine-boivin

L’atelier d’ Antoine Boivin

MAIS QUEL EST LE MODÈLE ÉCONOMIQUE DE TOUT CA ?
Antoine a inventé un théâtre de livres animés qui n’a aucun équivalent dans le monde.
Il vend des représentations « pliantes » qu’il crée de toutes pièces et il les produit lors d’évènements ou dans des festivals.
Quand on lui demande de définir son art, il dit « c’est l’art de la démerde ! »,  « j’ai besoin de le faire, pour moi et pour faire rire les gens »
En effet, tu nous fais beaucoup rire Antoine, en plus tu nous fais cogiter !
Nous apprécions ces moments de parenthèses offerts par ces artistes aux  multiples facettes qui, en sortant du moule, sortent du lot ! Continue Antoine Boivin à nous faire rêver !

ANTOINE BOIVIN
Artiste autodidacte et automatique

Tél. 06 81 89 31 42 – boivin.antoine0192@orange.fr

Visible dans les vitrines de Chasseurs d’influences Du 21 septembre au 31 octobre 2013 
Venez rencontrer l’artiste et écouter ses histoires abracadabrantes,
le mercredi 16 octobre de 19h à 22h
Chez Chasseurs d’influences, 21 rue Terme – Lyon 1er

http://les.boivinoscopies.over-blog.com/

]]>
http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/les-incroyables-pop-up-dantoine-boivin/feed/ 0
SAVE THE DATE :  » Douces et Soumises  » de Misstif pour Nelly Sitbon http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/save-the-date-douces-et-soumises-de-misstif-pour-nelly-sitbon/ http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/save-the-date-douces-et-soumises-de-misstif-pour-nelly-sitbon/#comments Wed, 29 May 2013 15:27:54 +0000 http://www.vitrines-tendances.com/?p=3870 flyer-doucesetsoumises-recto

Alors que l’on assiste à l’émergence du pouvoir des femmes dans toutes les sphères économiques et créatives de la société contemporaine, on parle encore de liberté, d’égalité et beaucoup de parité. A la fois objet de fascination, de dévotion, de désir et d’humiliation, la représentation de la femme est controversée. Si la position sociale de […]]]>
flyer-doucesetsoumises-recto

Alors que l’on assiste à l’émergence du pouvoir des femmes dans toutes les sphères économiques et créatives de la société contemporaine, on parle encore de liberté, d’égalité et beaucoup de parité.

A la fois objet de fascination, de dévotion, de désir et d’humiliation, la représentation de la femme est controversée.

Si la position sociale de la femme demande encore à être inventée, celle de l’homme aurait besoin d’être réinventée. Devant ces changements de paradigme, ne serions-nous pas tentés de penser que l’évolution de l’homme l’affranchirait petit à petit de sa nature  « animale » ?

Ne nous trompons pas, la réalité nous renvoie plutôt souvent à des schémas archaïques de femmes, à cœurs et corps ouverts, en proie à des « chasseurs ».

Nelly Sitbon a voulu illustrer cette controverse, et c’est au travers d’une collaboration avec l’artiste plasticienne Misstif que sont nées ces « Douces & Soumises », paradoxes de femmes fétiches, à la fois objets de désir et de crainte, en proie à des collectionneurs…

Nous aurons le plaisir de vous retrouver autour d’un verre, en présence de l’artiste, le mardi 4 juin de 19h à 22h

extasy-3

extasy-2

Extasy – création Nelly Sitbon et Misstif

………………………………………………………………………………………..

camisole

Camisole – création Nelly Sitbon et Misstif

………………………………………………………………………………………..

paradoxale-1

paradoxale-2

Paradoxale – création Nelly Sitbon et Misstif

………………………………………………………………………………………..

pensees-mystiques

Pensées Mystiques – création Nelly Sitbon et Misstif

………………………………………………………………………………………..

MISSTIF

………………………………………………………………………………………..

De formation tapissier décorateur, Tiphaine Beert (Misstif) baigne dans le monde de la création depuis son plus jeune âge. L’influence d’une grand-mère et d’une mère couturière en plus de celle d’un père architecte d’intérieur et artiste peintre, lui confère un extraordinaire talent pour le travail bien fait et un don pour mettre en volume les étoffes. Depuis plus de dix ans, Tiffaine enchaîne les créations textiles et invente des doudous qui questionnent le monde merveilleux de l’enfance. Sa collaboration avec Nelly Sitbon l’amène à exprimer et représenter des thèmes identitaires encore plus profonds : leurs univers se parlent, s’échangent pour aboutir à une convergence entre matière et savoir-faire, pour aboutir à la mise en forme de créatures fantasmagoriques et chimériques.

misstif-nelly

L’artiste plasticienne Misstiff devant l’un de ces étranges “doudous”

misstiff2

Misstif et Nelly Sitbon chez Chasseurs d’influences

douces-et-soumises

MISSTIF
Tél. 06 78 74 77 72
misstif73@voila.fr
https://www.facebook.com/tiphaine.misstif

Un grand merci à Greg, Agathe et Bruno Vincent pour leur participation.

Toutes les œuvres ont étés fabriqués avec des matériaux de récupération. Ils appartenaient aux trésors de Nelly Sitbon.

………………………………………………………………………………………..

VERNISSAGE

………………………………………………………………………………………..

vernissage-extasy

vernissage-paradoxale

vernissage-trophees

vernissage-1

vernissage-3

vernissage-nelly-mistif

Nelly Sitbon et Misstif

https://www.facebook.com/tiphaine.misstif

 

]]>
http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/save-the-date-douces-et-soumises-de-misstif-pour-nelly-sitbon/feed/ 1
SAVE THE DATE : « les Réseaux Sociaux – Style » campagne publicitaire pour CADOPIX http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/save-the-date-les-reseaux-sociaux-style-campagne-publicitaire-pour-cadopix/ http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/save-the-date-les-reseaux-sociaux-style-campagne-publicitaire-pour-cadopix/#respond Wed, 30 Jan 2013 16:10:29 +0000 http://www.vitrines-tendances.com/?p=3845 banniere-fb-reseaux-sociaux-styles

Chasseurs d’influences présente « Réseaux Sociaux – Styles », Exposition photos du 5 février au 4 mars 2013 dans les vitrines de l’agence, 21 rue Terme Lyon 1er. Campagne publicitaire pour CADOPIX par Nelly Sitbon photographiée par Oram S.Dannreuther. Quand Thierry Salord demande à Nelly Sitbon de lui créer des images pour l’insertion de CADOPIX dans les […]]]>
banniere-fb-reseaux-sociaux-styles

Chasseurs d’influences présente « Réseaux Sociaux – Styles », Exposition photos du 5 février au 4 mars 2013 dans les vitrines de l’agence, 21 rue Terme Lyon 1er. Campagne publicitaire pour CADOPIX par Nelly Sitbon photographiée par Oram S.Dannreuther.

Quand Thierry Salord demande à Nelly Sitbon de lui créer des images pour l’insertion de CADOPIX dans les réseaux sociaux, c’est toute une aventure qui se met en place.

Pour CADOPIX, entreprise familiale basée sur Villeurbanne spécialisé dans la sublimation et la vente de cadeaux personnalisés aux très grand public, pénétrer les réseaux sociaux, c’est accrocher le regard avec humour et provocation. Pour Nelly Sitbon, c’est aune aubaine ! Un moyen d’exprimer les grands thèmes identitaires, de style, de rapport avec le costume et l’objet, omniprésents dans son travail artistique. Riche d’un casting multi style et intergénérationnel, tous les interprètes revêtent un consume qui colle avec leur personnage réel. Et c’est l’aventure commence sous l’objectif d’ Oram Dannreuther…

Du 31 janvier au 4 mars 2013 dans les vitrines de l’agence :
21 rue Terme – 69001 Lyon
vernissage le mardi 5 février de 19h à 22 h.

………………………………………………………………………………………..

LE MAKING OFF D’UNE SÉRIE SOUS LE SIGNE DE L’HUMOUR ET LA BONNE HUMEUR…

………………………………………………………………………………………..

photo2-oram

Le photographe Oram S.Dannreuther en train de préparer son studio…

………………………………………………………………………………………..

photo3-maureen

Maureen, la maquilleuse en pleine action.

………………………………………………………………………………………..

photo4-thierry

Thierry Salord, PDG de CADOPIX avec Xtatix Doll.

………………………………………………………………………………………..

photo5-rolland

Nelly Sitbon en plein briefing, avec Rolland Meunier.

………………………………………………………………………………………..

photo6

Xtatix Doll et Madame des Feuillants, personnages de la série photo.

………………………………………………………………………………………..

photo7-martini

Nelly Sitbon, dans les bras irrésistibles de Martini Cherryfurter

………………………………………………………………………………………..

UNE CAMPAGNE PUBLICITAIRE POUR LES RESEAUX SOCIAUX :

………………………………………………………………………………………..

La série de photos organisées par l’agence Chasseurs d’influences à OSD STUDIO, a pour objectif de donner de la matière à CADOPIX qui souhaite faire du community mangement. Ces  photos se retrouveront ponctuellement sur la page facebook de CADOPIX tout au long de l’année 2013, particulièrement aux périodes cruciales des fêtes (st valentin, noël, fêtes des mères), afin de renforcer la présence de l’entreprise sur la toile aux moments où la demande des consommateurs est la plus importante.

photo8-couple

photo-11

CADOPIX
Objets déco, cadeaux originaux, vente sur internet.
www.cadopix.com

 PHOTOS :
Oram Dannreuther
06 24  51 64 43
www.osd-studio.com
contact@osd-studio.com

CASTING :
BIGBENNSORABASS, XTATIX DOLL, Martini Cherryfurter, Calista ALEYNA, Peter Parker l’araignée, Rolland MEUNIER, Michèle BOICHON, Catherine SACCARD (Madame des feuillants), Franck MEUNIER.

]]>
http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/save-the-date-les-reseaux-sociaux-style-campagne-publicitaire-pour-cadopix/feed/ 0
MARCHÉ de NOËL de LYON : un Père Noël en « paper toy » http://www.vitrines-tendances.com/graphisme-2/marche-de-noel-un-pere-noel-en-paper-toy/ http://www.vitrines-tendances.com/graphisme-2/marche-de-noel-un-pere-noel-en-paper-toy/#respond Wed, 12 Dec 2012 10:34:45 +0000 http://www.vitrines-tendances.com/?p=3796 affiche-mdn-12

Cette année encore Chasseurs d’Influences a eu l’honneur de travailler sur les outils de communication du Marché de Noël de Lyon. Mais pour cette fin d’année, c’est Xpo qui a revisité le Père Noël en le transformant  en « paper toy » pour l’occasion ! Le « paper toy », comme son nom anglais l’indique, permet de créer un […]]]>
affiche-mdn-12

Visuel du Marché de Noël 2012 de Lyon

Cette année encore Chasseurs d’Influences a eu l’honneur de travailler sur les outils de communication du Marché de Noël de Lyon. Mais pour cette fin d’année, c’est Xpo qui a revisité le Père Noël en le transformant  en « paper toy » pour l’occasion ! Le « paper toy », comme son nom anglais l’indique, permet de créer un jouet en papier. Alors aurez-vous la patience de créer votre propre Père Noël en papier ?

photo

Le Père Noël « Paper toy » sous la lumière des objectifs pour un shooting en studio

photo-oram-2

photo-oram

Le photographe Oram S. Dannreuther en plein travail

C’est notre photographe Oram S. Dannreuther qui a immortalisé la mascotte du marché dans son studio.

………………………………………………………………………………………..

LES DIFFÉRENTS MODES DE DIFFUSIONS

………………………………………………………………………………………..

affiche-jcdecaux

Campagne pour le lancement du Marché de Noël 2012 à Lyon

Vous avez sûrement pu apercevoir l’affiche du marché avec ce Père Noël cubique qui interpelle !

………………………………………………………………………………………..

cyclopolitain

Un cyclopolitain à l’effigie du Marché de Noël de Lyon

L’agence Cyclopolitain de Lyon, a habillé ses cyclo pour l’occasion.

………………………………………………………………………………………..

covering-chalet

Le covering qui habille le chalet d’animation sur le marché

Le chalet d’animation du marché a été recouvert par une adaptation géante de l’affiche.

………………………………………………………………………………………..

flyers

Le flyer recto/verso

Des flyers permettent de créer sont propre Père Noël « paper toy » alors à vous de Jouer !

………………………………………………………………………………………..

recto-depliant-mdn12

Recto – dépliant du Marché de Noël de Lyon

verso-depliant-mdn12

Verso – dépliant du Marché de Noël de Lyon

Le programme des animations du marché permet également de construire la mascotte du Marché de Noël 2012 de Lyon. De quoi amuser petits et grands…

www.r3ap.com

www.osd-studio.com

www.chasseursdinfluences.com

]]>
http://www.vitrines-tendances.com/graphisme-2/marche-de-noel-un-pere-noel-en-paper-toy/feed/ 0
SAVE THE DATE : « Prisme » de ONLADEJAVU http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/save-the-date-prisme-de-onladejavu/ http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/save-the-date-prisme-de-onladejavu/#respond Mon, 26 Nov 2012 09:04:09 +0000 http://www.vitrines-tendances.com/?p=3762 invit-onladejavu

A l’occasion de la fête des lumières de Lyon, le laboratoire d’idées créatives Chasseurs d’influences confie ses vitrines à ONLADEJAVU.  Nous avons le plaisir de vous inviter au vernissage, en présence des artistes, le jeudi 8 décembre 2012. Leurs œuvres seront visibles jusqu’au 28 janvier. Le paradoxe du monde de consommation actuel est l’obsolescence quasi […]]]>
A l’occasion de la fête des lumières de Lyon, le laboratoire d’idées créatives Chasseurs d’influences confie ses vitrines à ONLADEJAVU.  Nous avons le plaisir de vous inviter au vernissage, en présence des artistes, le jeudi 8 décembre 2012.

Leurs œuvres seront visibles jusqu’au 28 janvier.

invit-onladejavu

Flyer de l’exposition « PRISME » de ONLADEJAVU

Le paradoxe du monde de consommation actuel est l’obsolescence quasi immédiate des produits manufacturés. La démarche de Damien et Bob, de ONLADEJAVU, est de trouver ces vestiges de l’ère industrielle américaine des 50 dernières années et de leur redonner une nouvelle en décalage avec leur utilisation première. Leurs créations traduisent un travail de mémoire pour tous ces hommes et ces femmes qui ont fait partie de cette chaine de production en restant dans l’anonymat.

exit

exit-2

exit-mur

« MUR EXIT  » – ONLADEJAVU

ONLADEJAVU est l’association créative de deux amis.

Damien est décorateur et Bob artiste plasticien, leur goût commun pour les objets obsolètes issus de l’ère industrielle faste des trente glorieuses a fini par les rassembler.

Tous deux chercheurs de matière, ils traversent régulièrement l’Atlantique pour aller chiner des matériaux sur les bords du Mississippi. Ils connaissent bien les Etats-Unis pour y avoir séjourné longtemps. Avec une très forte orientation pour la lumière, ils créent des objets aussi inattendus qu’originaux destinés aux intérieurs des particuliers ou aux professionnels de l’architecture et de la décoration….

ampoule13

« Mandarine 3/3  » – ONLADEJAVU

ampoules

 » Obsolescence Programmée  » – ONLADEJAVU

danger

one-way

photo

Installation – ONLADEJAVU

………………………………………………………………………………………

APERÇU DU VERNISSAGE

………………………………………………………………………………………

vernissage-6

Nelly Sitbon entourée du duo ONLADEJAVU, Damien Turlotte à gauche et Bob Bourbon à droite

vernissage-5

vernissage-7

La maîtresse des lieux, Nelly Sitbon, en pleine discussion

vernissage-2

l’oeuvre « Shot gun » dans les vitrines de Chasseurs d’Influences

vernissage-9

Damien, le décorateur de ONLADEJAVU, foulant l’entrée de l’agence

vernissage-11

Installation « Batgirl » – ONLADEJAVU

vernissage-3

le « Mur Exit » dans les vitrines de l’agence

vernissage-4

« Obsolescence Programmée »

vernissage-8

Les lumières de l’exposition « Prisme » – ONLADEJAVU – chez Chasseurs d’Influences

vernissage-10

Vernissage de « Prisme » par ONLADEJAVU dans les vitrines de Chasseurs d’influences jusqu’au 28 janvier 2013

www.onladejavu.com

Damien TURLOTTE :
Damien@onladejavu.com / 0683471320

Bob BOURBON :
Bob@onladejavu.com / 0684475490

www.chasseursdinfluences.com

 

]]>
http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/save-the-date-prisme-de-onladejavu/feed/ 0
LYON DESIGN TOUR passe chez CHASSEURS D’INFLUENCES http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/lyon-design-tour-passe-chez-chasseurs-dinfluences/ http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/lyon-design-tour-passe-chez-chasseurs-dinfluences/#respond Mon, 19 Nov 2012 09:58:30 +0000 http://www.vitrines-tendances.com/?p=3724 lyon-design-tour-chasseurs-dinfluences

Osez le design pour embellir votre vie, pour raconter des histoires, pour créer du lien. Depuis la nuit des temps les hommes ont designé des objets pour les accompagner dans leur quotidien. Le design a été le témoin des évolutions de société, révélateur des modes et ses tendances. Aujourd’hui, comment se positionne l’homme devant l’objet? […]]]>
Osez le design pour embellir votre vie, pour raconter des histoires, pour créer du lien.

Depuis la nuit des temps les hommes ont designé des objets pour les accompagner dans leur quotidien. Le design a été le témoin des évolutions de société, révélateur des modes et ses tendances.

Aujourd’hui, comment se positionne l’homme devant l’objet?
Objet d’art, objet utilitaire, objet fétiche… Le design, dans la vie de l’homme contemporain, en dit long sur l’évolution de ses schémas de vie.

lyon-design-tour-chasseurs-dinfluences

A l’occasion du Lyon Design Tour, Chasseurs d’Influences a travaillé sur le thème « Osez » dans les vitrines de l’agence et a posé la question de la place de l’homme face à l’objet.

squelette

chaises

 

vitrine-chasseurs-ldt

agneau

trophes

vitrine2-chasseurs-ldt

mannequin-canevas

]]>
http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/lyon-design-tour-passe-chez-chasseurs-dinfluences/feed/ 0
La BOUTIQUE SENSORIELLE® : un exemple à suivre… http://www.vitrines-tendances.com/salons/3701/ http://www.vitrines-tendances.com/salons/3701/#respond Thu, 15 Nov 2012 15:45:44 +0000 http://www.vitrines-tendances.com/?p=3701 boutique-sensorielle

A l’air du « flagship store », et de l’avènement du numérique, le point de vente se réinvente. Qui ne s’est jamais demandé comment augmenter les performances de son magasin ? Comment faire de sa boutique un écrin pour sa marque, son porte-drapeau ? Chasseurs d’Influences a créé un espace pédagogique, la Boutique Sensorielle®, à l’occasion du Salon […]]]>
A l’air du « flagship store », et de l’avènement du numérique, le point de vente se réinvente.
Qui ne s’est jamais demandé comment augmenter les performances de son magasin ? Comment faire de sa boutique un écrin pour sa marque, son porte-drapeau ?

Chasseurs d’Influences a créé un espace pédagogique, la Boutique Sensorielle®, à l’occasion du Salon de l’Entreprise et du Commerce du Beaujolais, qui s’est tenu le jeudi 25 octobre 2012 à Villefranche sur Saône.

boutique-sensorielle

La Boutique Sensorielle sur le Salon du Commerce et de l’Industrie du Beaujolais

Le merchandising sensoriel met l’humain au cœur du processus du développement d’un espace marchand. En exaltant non seulement la vue, mais le toucher, l’odorat, l’ouïe et le goût, la boutique qui intègre des perceptions sensorielles, augmente son attractivité et devient un véritable lieu d’expérience. La Boutique Sensorielle® permet de faire la démonstration que le bien être du chaland peut être renforcé grâce à l’exaltation de ses cinq sens, quelque soit le style du magasin.

theme-sport

Chacun des 3 thèmes du sport sont représentés par une chaussure caractéristique.

Au travers de trois univers de références (technique, nature et romantique), cette boutique invite tous les commerçants à réfléchir à des choses simples et faciles à mettre en œuvre pour renforcer l’attractivité de leur point de vente.

………………………………………………………………………………………..

LE PÔLE ODORAT

………………………………………………………………………………………..

pole-odarat-2

pole-odarat

Les visiteurs du salon se prêtent au jeu et viennent humer les senteurs du pôle odorat.

………………………………………………………………………………………..

LE PÔLE TOUCHER

………………………………………………………………………………………..

pole-toucher

pole-toucher-2

Nelly Sitbon explique l’importance du choix des matériaux dans un espace de vente.

………………………………………………………………………………………..

LE PÔLE OUÏE

………………………………………………………………………………………..

pole-ouie

Notre habilleur sonore, Lotfi.

pole-ouie-2

L’équipe de Chasseurs d’influences s’imprègne de l’ambiance sonore.

………………………………………………………………………………………..

LE PÔLE GOÛT

………………………………………………………………………………………..

pole-gout

3 façons de faire entrer le goût dans sa boutique…

………………………………………………………………………………………..

LE PÔLE VUE

………………………………………………………………………………………..

pole-vue

Du bois brute, à gauche, pour l’enseigne NATURE et un caisson lumineux, à droite, pour l’enseigne TECHNIQUE.

Dès l’enseigne,
le chaland doit comprendre le positionnement du point de vente au premier coup d’œil.
Chacun des univers de références d’un point de vente a son propre style avec sa palette de couleurs pour stimuler la vue.
Les matériaux utilisés ravissent le toucher, les odeurs, comblent l’olfactif, les ambiances sonores enthousiasment l’ouïe tout en dynamisant la boutique.
Enfin,  les produits à savourer ou faire déguster exaltent le goût.

cahier-tendances

Le cahier de tendances de la Boutique Sensorielle en libre consultation sur le salon.

………………………………………………………………………………………..

mob-dance

Les hôtesses du salon créés la surprise avec un flash-mob.

………………………………………………………………………………………..

concept-chasseurs-dinfluences-cci-beaujolais

Un concept Chasseurs d’influences pour la CCI du Beaujolais

Dans une ambiance conviviale, les visiteurs du salon ont découvert des manières simples et efficaces pour dynamiser leur point de vente à grâce à la BOUTIQUE SENSORIELLE®.

www.beaujolais-cci.com

 

]]>
http://www.vitrines-tendances.com/salons/3701/feed/ 0
SAVE THE DATE : « Dark Stories » de Jean Raymond HIEBLER http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/save-the-date-dark-stories-de-jean-raymond-hiebler/ http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/save-the-date-dark-stories-de-jean-raymond-hiebler/#respond Thu, 23 Aug 2012 13:29:52 +0000 http://www.vitrines-tendances.com/?p=3689 banniere-darkstories

A l’aire du story-telling, raconter une histoire et savoir la mettre en scène est un aspect essentiel de la communication. Il est de mise d’utiliser de nombreuses références et de les représenter par des éléments tirés à la source. Dans notre société en pleine mutation, nous restons plus que jamais attachés et fascinés par des […]]]>
banniere-darkstories

A l’aire du story-telling, raconter une histoire et savoir la mettre en scène est un aspect essentiel de la communication. Il est de mise d’utiliser de nombreuses références et de les représenter par des éléments tirés à la source. Dans notre société en pleine mutation, nous restons plus que jamais attachés et fascinés par des sentiments archaïques: l’amour, la passion, la folie, l’érotisme, le crime ; et  quand les émotions engendrent des situations, leur mise en scène a, entre autre, vocation de nous permettre de nous évader de notre quotidien.

Sur ce plan, le photographe auteur Jean R. HIEBLER, avec le projet « Série Sombre », nous donne une leçon de scénographie en effectuant un énorme travail d’investigation pour construire ses images. Il voyage dans le temps, à la frontière entre fiction et réalité, reconstituant, à volonté, avec une précision déconcertante, les nombreuses scènes inspirées de faits divers, d’œuvres littéraires ou cinématographiques ayant marqué les annales des 30 glorieuses, avec une concentration pour la période de l’après deuxième guerre mondiale.

A ce jour, Chasseurs d’influences a le plaisir de vous présenter, en exclusivité, une sélection des photos de « Série sombre » qui n’ont encore jamais étés montrées au public , sous le thème :

 « DARK  STORIES » de Jean R. HIEBLER

Du 13 septembre au 13 novembre 2012 
dans les vitrines de l’agence : 21 rue Terme – 69001 Lyon

massacre-a-litalienne

« Massacre à l’italienne » – JR Hiebler

Jean R. HIEBLER

Tél. 04 78 69 85 70 – www.facebook.com/yildiz.foto

Après un cursus en Histoire de l’Art (Université de Bourgogne), Jean R. HIEBLER (JHR) a voyagé dans diverses contrées et a pratiqué divers métiers, parfois liés aux arts graphiques (Compositeurs typographe, peintre en lettres, préparateur de couleurs), parfois non  (barman, cuisinier, fripier, professeur de travail manuel).

La passion pour la photographie lui vient très jeune. Il réalise ses premiers clichés à l’âge de treize ans avec pour sujet de prédilection, les épaves de véhicules anciens et les casses automobiles. Puis, sa passion s’intensifie et se développe au travers de différentes séries en lien avec ses différents lieux de résidence : l’architecture éclectique fin XIX° à Nice, la marine marchande (Cargos, équipages) à La Seyne sur mer, Gênes, Marseille, Istanbul, Le Havre, Hambourg, les taxis collectifs d’Istanbul…

Aujour d’hui, « Série sombre » duquel sont tirées l’exposition « Dark Stories », est en fait un projet éditorial en cours de réalisation qui devrait se poursuivre pendant encore un an. Ce « work in progress » consiste à produire 50 images, et les soumettre à des auteurs de littérature policière afin qu’ils écrivent une « page arrachée » du « polard » dont elle pourrait être issue.

milano-centrale

« Milano Centrale » – JR Hiebler

Les images de la Série Sombre sont réalisées en argentique noir et blanc à l’aide de vieux boitiers Nikon. Les photos sont traitées après tirage à l’aide de virages chimiques (Sepia, cuivre, or). Les éclairages sont en lumière continue et sont réalisés à l’aide de matériels cinéma anciens. Les costumes et les accessoires utilisés dans les photos sont authentiques.

brenda-f

« Brenda F. » – JR Hiebler

JHR, quelles sont tes inspirations ?

« Si la Série Sombre, dans les histoires qu’elle met en scène, tire plus son inspiration de faits divers anciens, d’évènements historiques, ou se réfère à des œuvres littéraires plus qu’aux classiques du cinéma du genre dit « policier », son esthétique se revendique de celle en usage dans le « film noir » américain des années qui suivirent immédiatement la fin de guerre.

Le film noir américain, d’un point de vue stylistique, d’une part s’écartait ouvertement des normes en vigueur dans la production hollywoodienne de la fin des années quarante pour ce qui concernait l’usage des éclairages et d’autre part se référait à des films antérieurs plus souvent européens qu’américains.

Il possédait donc une esthétique propre, à base de cadrages audacieux, de lumières contrastées et d’une prédominance de l’ombre sur la clarté qu’il tirait en grande partie du travail de techniciens issus du cinéma expressionniste allemand de l’époque de la république de Weimar.

Cet écart, par rapport à la production filmique américaine « mainstream », fut en partie un effet indirect de l’épuration maccartiste qui frappa Hollywood. En effet, parmi les techniciens inscrits sur les « listes noires » figuraient nombre de techniciens, émigrés allemands des années trente pour leur opposition au nazisme, ostracisés des grands studios pour leurs sympathies (parfois réelles, parfois supposées) progressistes et qui ne trouvèrent plus qu’à s’employer dans un genre, considéré comme mineur et donc moins surveillé : le film policier.

L’autre influence majeure de cette époque dans la création  de cette esthétique des films « noirs » fut le travail du photographe Weegee, personnage atypique et illustrateur de la vie nocturne et criminelle de New York. Les images de Weegee, violemment contrastées, représentaient pour le public de l’époque le summum du réalisme. Son influence est directement visible dans un des chefs d’œuvre de ce style « Naked City » de Jules Dassin, lequel fut d’ailleurs contraint de s’exiler définitivement en Europe suite aux pressions de la commission des activités anti-américaines.

Expressionnisme donc d’un côté, réalisme de l’autre, un cocktail qui devait aboutir à cette esthétique si particulière… »

les-mains-pleines-single

« Les mains pleines » – JR Hiebler

JRH, quel est l’objectif de cette série sur laquelle tu travailles depuis environ 2 ans et pour laquelle tu as déjà réalisé près de 100 clichés ?

Le projet « Série Sombre » n’est pas encore achevé et se continuera encore pendant au moins un an. C’est donc un « work in progress ».

Le projet consiste à produire des images, inspirée de la littérature et du cinéma policier dit « classiques » et à accompagner ces images d’un texte comme on en trouve dans les « quatrièmes de couverture » des romans policiers.

A l’issue, 50 images seront sélectionnées parmi celles réalisées et soumises à 50 auteurs de littérature policière pour que ceux-ci écrivent une « page arrachée », en s’aidant de l’illustration, du titre et du texte de quatrième de couverture.

monsters-from--

« Monsters from… » – JR Hiebler

Suivez JR Hiebler sur Facebook : www.facebook.com/yildiz.foto

]]>
http://www.vitrines-tendances.com/revue-de-presse/save-the-date-dark-stories-de-jean-raymond-hiebler/feed/ 0